Les toitures végétalisées

Une toiture végétalisée est un toit en pierre, en brique, en zinc, ou en béton, qui est recouverte d’une structure permettant d’y faire pousser des végétaux. L’irrigation est assurée par la pluie – et le bâtiment doit être protégé de ruissellements éventuels. Toute toiture plane ou inclinée peut être aménagée, de même que les façades – bien que cela demande une expertise technique spécifique.

Au delà de leur aspect esthétique, les toitures végétalisées:

> apportent un supplément d’isolation au bâtiment, en utilisant la terre et les plantes pour lutter contre les conséquences des variations rapides de températures et pour isoler votre bâtiment du bruit;

> protègent la biodiversité en ville; et luttent contre les îlots de chaleur en ville durant l’été en réduisant les espaces inertes (brique, béton, zinc), qui retiennent la chaleur et limitent les variations de températures entre jour et nuit;

réduisent le débit des évacuations d’eau, puisque les plantes absorbent une partie des eaux de ruissellement;

contribuent à la propreté de l’air en ville, en augmentant légèrement l’humidité de l’air et en favorisant la fixation des poussières et des pollens.

L’ADEME présente ci-dessous une solution de toiture végétalisée chez un particulier dans le sud de la France :

Prêt à passer aux choses concrètes? L’agence NatureParif, l’association Plante&Cité, le département de Seine Saint-Denis, et le Museum National d’Histoire Naturelle ont mis en commun leurs expertises pour réaliser ce guide pratique très exhaustif.

Le coût de votre toiture végétalisée est lié aux exigences des espèces cultivées:

  • l’option extensive, entre 30 et 100€/m², consiste à faire pousser des sédums (petites plantes ou arbustes résistants de la famille des succulentes) sur le toit.
  • L’option semi-extensive, entre 100-200€/m², donne la priorité aux sédums, aux graminées et aux plantes vivaces.
  • L’option intensive recrée un véritable jardin: arbustes, massifs de fleurs, ou même petits arbres. Cette option demande davantage d’aménagements (volume de terre, irrigation…) et coûte plus de 200€/m².

Des options intermédiaires sont envisageables, et proposées par les cahiers techniques de la Mairie de Paris.

 

Pour trouver des références sur la nature en ville, jetez un œil à la bibliographie du wiki.

Vous avez des infos sur ce sujet?

bouton-wiki-2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s