Découvrir la permaculture

Une approche globale de l’aménagement

La permaculture n’est ni un buzzword, ni une technique d’agriculture. Elle se veut une « culture de la permanence »: un ensemble de principes éthiques dont l’application fait émerger des pratiques agricoles nouvelles. Elles promeuvent, à toutes les échelles, un usage responsable et efficace des ressources naturelles, un cycle économique pérenne et durable, et une organisation sociale solidaire. Ces principes éthiques, appelés « design permaculturel »,  visent à :

  1. Appréhender un environnement dans sa globalité, y compris ses conditions particulières ;
  2. Comprendre et utiliser les connexions entre les éléments d’un même environnement;
  3. Corriger les failles de l’environnement. Les solutions sont souvent inspirées d’environnements plus matures et fonctionnels;
  4. Apprendre des environnements naturels et fonctionnels, pour mieux y intégrer l’activité humaine – tant agricole qu’urbaine.
  5. Promouvoir la pratique de la permaculture; tout en intégrant le fait que de nombreuses activités humaines n’en respectent pas encore les principes.

Un projet d’aménagement en permaculture doit être soutenable, et s’inscrire sur le long terme. Pour se faire, les ressources sont utilisées avec parcimonie, et les surplus sont redistribués équitablement à la terre et aux personnes. C’est, en dernier ressort, l’une de ses conditions de son efficacité: il doit minimiser le travail et l’énergie mobilisés, tout en maximisant la production, l’ingénierie, et le lien social.

En pratique?

Ces principes se déclinent en plusieurs applications pratiques, applicables pour chaque projet :

  1. Optimiser l’efficacité énergétique;
  2. Aménager l’espace selon ses particularités, plutôt que de chercher à reproduire partout un modèle unique;
  3. Organiser la circulation de l’énergie;
  4. Cultiver l’effet de bordure – c’est à dire la zone de transition entre cultures traditionnelle et écologiques, très riche en interactions pour la biodiversité;
  5. S’assurer que chaque élément rend plusieurs services à son environnement; mais aussi que chaque service écosystémique dépend de plus d’un élément de son environnement;
  6. Travailler avec la nature, plutôt que contre elle;
  7. Rechercher un effet puissant pour un effort limité;
  8. Agir localement, à une échelle humaine et concrète; tout en soutenant la diffusion de la permaculture à de plus larges échelles.

Les agriculteur-philosophes

La permaculture a bénéficié des apports théoriques et pratiques de trois personnes en particulier :

masanobu-fukuoka
Masanobu Fukuoka
bill_mollison_01
Bill Mollison
holgren1.jpg
David Holgren

 

 

 

 

 

 

En 1974, le biogéographe australien Bill Mollison et l’essayiste américain David Holmgren développent le concept et la pratique de la permaculture, en se basant sur la vision du philosophe et agriculteur japonais Masanobu Fukuoka.

Microbiologiste de formation, Masanobu Fukuoka expérimente dans les années 60, pour développer une agriculture alternative plus conforme à ses convictions zen, taoïstes, et bouddhistes. Avant que sa ferme, située sur l’île de Shikoku, ne devienne un lieu d’échanges dans les années 80, il publie la somme de ses expérimentations autour de l’agriculture naturelle en 1975. La Révolution d’un seul brin de paille raconte comment il parvient à augmenter sa production de riz et à enrichir le sol en limitant au maximum les interventions humaines, à contre-courant du machinisme et des produits chimiques plébiscités par l’agriculture traditionnelle.

A la même époque, l’écologiste américain Howard Odum se penche sur les dynamiques énergétiques à l’oeuvre dans les écosystèmes naturels. Dans Environment, Power and Society, publié en 1971, il fait émerger les principes d’efficacité énergétique qui bénéficieront au design permaculturel.

Les échos de leurs travaux résonnent jusqu’en Tasmanie, où Bill Mollison enseigne à la chaire de Psychologie Environnementale qu’il a crée à l’Université de Tasmanie. Il y rencontre David Holmgren, étudiant en design environnemental. Ensemble, ils rédigent un manuscrit, Permaculture One, qui explore les liens entre écosystèmes naturels et sociaux.

La permaculture et vous

Pour mieux comprendre ces principes et leurs applications modernes, vous pouvez consulter ce manifeste rédigé par les Amis de la Terre et Holmgren Design Services, qui détaille les fondamentaux du design permaculturel.

Ou pour passer plus rapidement à la pratique, retrouvez directement ce guide du permaculteur débutant, rédigé par Benjamin Broustey, designer et formateur en permaculture, et par l’association Graines de Troc, qui est par ailleurs une excellente plate-forme pour vous aider à échanger vos graines contre de nouvelles espèces.

Et pour passer aux choses sérieuses, pourquoi ne pas envisager une formation auprès de L’Université Populaire de Permaculture? Créée et soutenue par l’association citoyenne les Incroyables Comestibles, c’est la référence en la matière – et elle proposera bientôt des MOOC!

Pour vous motiver, jetez un oeil aux résultats! Vous trouverez ici une courte vidéo présentant un jardin potager inspiré des principes de la permaculture :

 

Pour aller plus loin, dévorez les ouvrages ci-dessous; ou la bibliographie du wiki !

  • Permaculture, nourrir la terre, guérir les hommes – une réflexion approfondie sur la philosophie permaculturelle, par Charles Hervé-Gruyer, chez Actes Sud
  • Manuel de culture sur butte : Une démarche permaculturelle – un guide pratique de la permaculture pour tous les jardins, par Richard Wallner chez Rustica Editions

Vous avez un bon plan sur ce sujet?

Bouton wiki 2

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s